Saucisson "TRADITION"
100% PUR TRICOT

34,00 TTC

FABRICATION FRANÇAISE / MODÈLE DÉPOSÉ

Le grand « TRADITION », c’est LE saucisson, the only one. Il est beau comme une bête de concours médaillée à la Foire de Paris. Il faut dire que, suspendu à un crochet dans votre cuisine, avec un torchon en tissu vichy rouge et blanc, ou un beau torchon en lin blanc, ça fait un décor incroyable et son côté spectaculaire en impressionnera plus d’un.

C’est vrai que c’est un morceau de saucisson, ce grand Tradition, et que, de loin, on a vraiment l’impression que c’est un vrai. Et puis, son étiquette avec la couronne de laurier, emblématique de la grande gastronomie française, c’est tout un univers … Le Tradition, c’est le saucisson de vrais amateurs de charcuterie !

Le grand Tradition, un produit MAISON CISSON, le n°1 de la charcuterie française tricotée.

*Nos saucissons et crochets sont livrés par Colissimo suivi 48h remis contre signature
*Paiement sécurisé BNP Mercanet
*Retours et Remboursement : voir la page Paiement Sécurisé

REFERENCE DU PRODUIT :
réf. GT01 – Code produit : 7108812016264

Description

DESCRIPTION :
DIMENSION PLIÉ ≈ 32 CM – POIDS : ≈ 70 GRAMMES
COMPOSITION : Tricot, remplissage polyester, filet de séchage en coton blanc élastique double couture, corde lin, clips métal, étiquette cartonnée.

 Attention : le coloris du tricot peut varier légèrement d’une fabrication à l’autre en fonction du bain de la laine. Cependant, l’aspect du saucisson reste quasiment identique.

Conditions de lavage

CONSIGNES DE LAVAGE :
Nos saucissons
 sont ficelés à la main et donc un peu fragiles. Enlevez l’étiquette en carton, lavez votre saucisson délicatement à la main à froid pour ne pas endommager les ficelles ou les filets, essorez-le dans une serviette sans le tordre et laissez-le sécher suspendu.

En savoir plus sur le saucisson sec

Le saucisson sec ou saucisse sèche est une charcuterie qui est composée d’un hachis de plusieurs viandes. On retrouve dans la saucisse, essentiellement du porc assaisonné de différentes façon suivant les localités, qu’elles soient régionales ou nationales.

Le saucisson sec est embossé dans un boyau naturel ou parfois industriel afin de lui donner sa forme. Le saucisson est séché, parfois fumé pendant 1 mois. Il peut être étuvé ou poché puis refroidi dans un bouillon, comme pour le saucisson de Paris, plus connu sous le nom de saucisson à l’ail. Le diamètre du saucisson sec peut être de quelques centimètres à une vingtaine de centimètres.

Saucisson, une histoire de charcuterie ancienne

En latin, salsus signifie « salé ». On pense que les Grecs et les Romains sont à l’origine de la saucisse et du saucisson. On retrouve des recettes de saucisson datant du temps de l’Empire romain.

De plus, en accompagnement de la cervoise, les Gaulois consommaient des légumes secs, des fèves, des lentilles et surtout du cochon. Les salaisons connues de l’époque gallo-romaine sont le porc salé, le jambon et, notamment, le saucisson.

En 1546, apparition en France du mot saucisson, d'origine italienne, dans le Tiers Livre de Rabelais, c'est un indice de la pénétration de la cuisine transalpine.

La fabrication de la saucisse sèche

Le saucisson est composé d’un boyau d’animal (bœuf, porc…) fourré de viande hachée, salée ou saumurée, parfois agrémentée de fruits, légumes, de fromages ou d’alcool. La viande utilisée est généralement de la viande de porc, mais il en existe à base de taureau, d’agneau, d’âne, de bœuf, de cheval, de sanglier ou de volaille.

Cependant, le saucisson nécessite une certaine quantité de graisse pure, qui ne peut venir quasiment que du cochon : ainsi la quasi-totalité des saucissons contiennent du porc, et ne sont que « à la viande de » taureau, âne, etc.

Le saucisson sec

La garniture est généralement composée de deux tiers à trois quarts de viande maigre et d'un quart à un tiers de gras (issu principalement de lard dorsal du porc, appelé bardière). L’ensemble est haché à des degrés divers (gros, gros et fin, ou fin), utilisés pour distinguer les différents types de saucisson (saucisson de montagne, saucisson de Lyon ou salami). On obtient alors la « mêlée » qui sera additionnée de sel, de sucre, d’épices et d’additifs (sel nitrité et/ou salpêtre), mais aussi de ferments bactériens, dans le cas des productions artisanales et industrielles: les lactobacilles et streptocoques qui acidifient le milieu, les pédiocoques (en) qui apportent la coloration avec le nitrate de potassium et les microcoques qui assurent la protéolyse et la lipolyse et développent la flaveur en libérant des composés précurseurs d'arômes.

La mêlée pourra aussi être agrémentée, selon la spécialité recherchée, de grains de poivres blancs ou noirs ou d’autres baies, de pulpe d’ail, parfois de fruits secs (noisettes, pistaches, figues, olives…), d’autres fois d’alcool (génépi, marc, vin…), ou même de fromage au lait de vache ou de chèvre. Cette charcuterie crue, naturellement ou industriellement fermentée et séchée, a des propriétés sensorielles (goût, odeur, arôme, couleur, texture…) qui découlent directement des activités métaboliques de la flore bactérienne naturelle, développée lors de son élaboration (métabiose).